Mon premier Semi Marathon

 

En début d'année, partant d'une idée de Jean Paul et appuyée par Lydie, je me suis inscrite pour le semi marathon d'Azay le Rideau, mon premier semi marathon en fait.

teaserbox_2475873718

Cette date était notée depuis un moment dans mon calendrier, j'ai essayé de me préparer un minimum et malgré tout, je suis arrivée ce matin là... peu sereine! Fatiguée par plein de raisons diverses, je décide de ne pas trop m'écouter et de prendre le départ.

Arrivés sur place, dernière préparation avant d'aller sur la ligne de départ :

30706212_10216515172459945_123374567665172480_n

 

Il ne fait pas chaud du tout mais l'attente n'est pas trop longue car le départ approche. On fait le choix de se pas s'échauffer (ou je sais ce n'est pas bien mais bon c'est comme ça pour cette fois). On retrouve Ludo qui nous indique qu'il faudra être vigilent sur les 10 premiers kilomètres car le parcours n'est pas plat... ça promet !!

Aller, objectif moins de 2h même si le véritable est déjà de le terminer !!

Et c'est parti, on s'élance tous ensemble même si les gars ne sont pas sur le même rythme, avec Lydie on se suit de près. Et effectivement très rapidement les premières côtes arrivent. Je monte à mon rythme, souffle bien dans les descentes mais je peine à respirer (assez logique vu que je suis accompagnée de mes copines allergie et sinusite). Dans la dernière côte je finis par marcher quelques mètres pour reprendre mon souffle et puis je repars.

Malgré le relief, les 8 premiers kilomètres sont vite passés !!

Le premier ravito arrive et je prends le temps de boire un peu, pas habituée à gérer les longues distances, je préfère m'hydrater dès que possible. Et puis je repars pour la suite du parcours, plus classique pour une semi en terme de relief .

Vous pouvez apprécier le profil du parcours :

30708418_10216515967079810_1969915646850367488_n

Je retrouve Lydie qui passe et finira par s'échapper petit à petit à mi course. 

Ma montre m'a indiqué 53'20 au passage au 10km (5'20 de moyenne), ce qui est beaucoup plus rapide que je n'aurai pu le croire. Je continue à mon rythme tranquillement car je crains d'être partie trop vite... Mais comme dirait le coach, toutes les secondes gagnées peuvent servir sur une fin de course !!

Fin du 12ème kilomètre, je ressens une douleur du haut de la fesse droite jusque dans le bas du dos. Je ralentis en me disant que ça va passer. Mais au 15ème km la douleur est toujours là et je comprends alors que je devrai faire avec jusqu'à la fin ou arrêter... Le moral n'est plus là... je peux pas être à 100% quand mon corps n'est pas dans le plaisir de l'effort. Au ravitaillement du 16ème km, je bois et je mange de la banane en marchant (là c'est le moment plaisir) mais je doute... Deux petites filles m'encourage à courir à nouveau et se mettent à courir avec moi alors je repars et je ne m'arrêterai plus avant la ligne d'arrivée. La foulée n'est pas jolie, je me crispe et je sens que je suis bancale mais j'avance.

Dans le 20ème kilomètre, le moral est revenu car je sais que je terminerai cette course, je rattrape une concurrente avec qui j'avais fait le premier tiers de course, ça me donne un coup de boost. Le dernier kilomètre arrive vite et la ligne d'arrivée également.

C'est paradoxale mais je n'ai jamais trouvé la course longue, même dans les moments moins bien, j'étais simplement trop décue de ne pas être en forme le jour J et de ne pas pouvoir me donner à fond.

Malgré tout, je termine en 1h57 (5'32 de moyenne), avec un petit sourire malgré la déception de ne pas avoir pris autant de plaisir que j'aurai aimé. Et il m'aura fallu pas mal de temps avant de réaliser que mon chrono est top par rapport à mon objectif et ma préparation !!

Arrivée

30729260_10216515964759752_5540639564256772096_n

Un immense merci à l'ostéopathe qui s'est occupée de moi à l'arrivée, et qui m'a remise en état de marche avec douceur et rapidité !!

Bravo à Jean Paul, Ludovic, Lydie et tous les autres coureurs !!